IT Forum Togo 2017 : « L’Internet des objets va faire émerger de nouveaux challenges »

(CIO mag) – « Nous avons atteint un niveau de développement où ce ne sont plus les hommes seulement qui vont être connectés mais les objets physiques aussi ; ce qui va changer fondamentalement le quotidien de l’utilisateur. Et je pense que le ministère des Postes et de l’Economie numérique du Togo l’a compris très tôt. D’où des projets innovants – tel que le projet AgriPME – qui prennent en compte cette problématique des objets connectés. » C’est un conseiller de la ministre Cina Lawson, confiant et ambitieux, qui a déroulé, vendredi 31 mars à l’hôtel Sarakawa de Lomé, les projets numériques du Togo, à la session inaugurale de la 2ème édition de l’IT Forum. Une rencontre qui consacrait la réflexion sur l’avenir du « Togo en marche vers l’Internet des objets (IoT) ».

Découvrir ces objets connectés et leurs impératifs

« Les objets connectés, l’intelligence artificielle et le Big data, entre autres, restent des notions appelées à devenir familières et à être prises en compte dans nos actions au Togo et en Afrique (…) Il n’y a pas d’autres choix que d’intégrer la révolution numérique en marche au cœur de notre politique de développement afin que celle-ci soit un véritable moteur de croissance et de développement », a ajouté Commi Nassini, conseiller et représentant de la ministre des Postes et de l’Economie numérique à ce colloque.

« Tenir cette deuxième édition (de l’IT Forum Togo, NDLR) est une vision du gouvernement à saluer. Parce qu’elle permettra de recueillir les apports des experts nationaux et internationaux, de capitaliser leurs expériences et de mieux orienter les actions du gouvernement par rapport à l’évolution du numérique, aux ambitions de l’Etat et aux attentes des citoyens », a encore déclaré M. Nassini, avant d’ajouter : « Que ce soit dans le domaine de la santé, de l’agriculture ou autre, l’Internet des objets va faire émerger de nouveaux challenges ; ce forum est l’occasion de découvrir quels sont ces objets connectés, de discuter de leur utilisation, du traitement des méga données générées par ces objets, ainsi que les impératifs en matière de régulation et de gouvernance qui en découlent ».  

Sécurité et réglementation : que de prérequis !

Faire découvrir ces objets connectés et leurs enjeux, c’est aussi l’objectif du magazine panafricain CIO Mag, qui a organisé cet IT Forum en partenariat avec le ministère des Postes et de l’Economie numérique du Togo, l’Autorité de réglementation des secteurs des Postes et des Télécommunications (ART&P) et l’Organisation internationale de la francophonie.

Pour Mohamadou Diallo, directeur de publication de CIO Mag, l’engouement né de l’Internet des objets ne doit pas occulter des aspects aussi importants que la sécurité et la réglementation. Surtout pour un pays comme le Togo qui a décidé de placer le numérique au cœur de son programme de développement. Parlant des projets initiés au Togo, M. Diallo a évoqué l’initiative AgriPME qui permet aujourd’hui d’utiliser le téléphone portable comme porte-monnaie électronique pour distribuer les subventions des engrais agricoles aux « producteurs vulnérables ». Sous l’égide de la ministre Cina Lawson, une trentaine de jeunes ont participé au 1er hackathon AgriPme qui vise à concevoir un système d’information pour le traitement des données collectées dans le cadre de ce projet. La proclamation des résultats de cette compétition s’est faite vendredi en fin de journée, en distinguant l’équipe du projet AgriBusiness.

Source: Cio Mag

Leave Comment